Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

Puressentiel est un soutien fidèle depuis plusieurs années d'Enfance et Partage. Nous vous donnons rendez-vous sur leur page Facebook pour parfaire votre connaissance du droit des enfants, et tenter de gagner l'ouvrage « Aromatherapia, tout savoir sur les huiles essentielles » d'Isabelle Pacchioni.

OFFICE DEPOT lance l'opération : « En route pour une super rentrée » jusqu'au 22 août 2015 dans l'ensemble de ses 59 magasins et sur le site www.officedepot.fr.

Cette opération multimarque est mise en place au profit d'Enfance et Partage. Agendas, calendriers, stylos, cahiers... De nombreux produits sont identifiés par le logo de l'association et donnent lieu à un reversement pour soutenir nos missions.

Affaire Cottrez : Fin de procès

Enfance et Partage, a été présente en tant que partie civile devant la cour d'assises du Nord pour le procès de Dominique Cottrez, renvoyée pour assassinat sur mineurs de moins de 15 ans.
A l'issue de six jours d'audience, Madame Cottrez a été jugée coupable du meurtre de ses huit nourrissons et condamnée à 9 ans d'emprisonnement.

Pour l'association et son avocat Maître Rodolphe Costantino cette décision est juste « car elle prend en compte toute la complexité de ces affaires entre la réalité du dossier et la réalité subjective de l'accusé. »

Rappel : Nouvelle adresse

Enfance et Partage a déménagé ! Nous venons de nous installer au 96 rue Orfila dans le 20ème arrondissement de Paris et sommes à votre écoute sur nos numéros verts et administratifs qui n'ont pas changé. A très vite !


Cour d'assises du Nord

Enfance et Partage s'est constituée partie civile devant la Cour d'assises du Nord dans la procédure suivie contre Dominique Cottrez renvoyée pour assassinat sur mineurs de 15 ans. A l'issue de six jours de procès, Dominique Cottrez a été jugée coupable du meurtre de ses huit nourrissons et condamnée à 9 ans d'emprisonnement.
Pour l'association et son avocat Maître Rodolphe Costantino « ce qui a primé au-delà de l'humanité c'est la question de l'altération du discernement de l'accusée lors des faits ».
« Nous pensons que cette décision est juste car elle prend en compte toute la complexité de ces affaires entre la réalité du dossier et la réalité subjective de l'accusé ».
Enfance et Partage s'est déjà constituée partie civile à de multiples reprises dans des affaires de néonaticides car une association de défense des droits de l'enfant se doit d'être présente lorsque des nouveaux nés sont tués mais aussi pour comprendre ces mères qui commentent l'impensable et réfléchir et penser des moyens de prévenir ces actes dans le cadre de notre action de soutien à la parentalité.

rejoignez-nous sur facebook

Pour vous désabonner, cliquez ici

Votre soutien nous est précieux... N´hésitez pas à diffuser cette lettre à vos contacts !

Pour vous abonner, cliquez ici